4

Démarche
Titre degradé
Démarche

Paragraphe

En phase avec les 17 Objectifs de Développement Durable, la stratégie de Responsabilité Sociale et Environnementale de BANK OF AFRICA élaborée en 2018 de manière collective grâce à la participation de l’ensemble des parties prenantes, dont les 14 825 employés du Groupe, répartis dans 32 pays, qui s’engagent tous autour de principes décidés et partagés qui confèrent une signification à chacune de nos initiatives.

demarche

demarche

D2

PERSPECTIVES

Le Conseil d’administration a approuvé lors de sa réunion du 16 juin 2023 une refonte de la Charte de Responsabilité sociale du Groupe. Cette actualisation tient compte de la nouvelle organisation du Groupe adoptée en 2021, des ambitions et des missions qu’il s’est assignées à travers la Vision 2030 adoptée en 2022, ainsi que de l’évolution des normes de référence et des meilleures pratiques.

L’élaboration de la nouvelle Charte RSE s’est appuyée sur l’évaluation méthodique des procédures de déploiement des engagements de la Banque, et sur la mise à jour de la cartographie et de la pondération de la matérialité des facteurs de risques et des opportunités définissant le référentiel des responsabilités sociales, sociétales, environnementales, éthiques et de gouvernance de la Banque. Il sera rendu compte de ces nouveaux instruments dans le rapport annuel de 2023.

L’ÉCOUTE DE NOS PARTIES PRENANTES, MESURE DE SUIVI DE NOS RISQUES EXTRA-FINANCIERS

Pour l’élaboration de sa feuille de route RSE et la définition de ses enjeux prioritaires, BANK OF AFRICA a consulté ses parties prenantes internes et externes et s’est également appuyée sur des référentiels RSE internationaux tels que la norme ISO 26 000, les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies -ODD-, les Principes pour la Banque Responsable et les Principes pour l’Investissement Responsable. Cette démarche collective pour la définition des engagements sociaux, sociétaux et environnementaux du Groupe a permis de recenser les enjeux prioritaires, en prenant en compte leur importance pour les parties prenantes du Groupe et leurs impacts potentiels sur le business model à moyen et long termes de BANK OF AFRICA.

demarche

L’analyse de matérialité de ces enjeux a permis d’identifier de façon méthodique les perceptions par les acteurs internes et externes des facteurs de risques et d’opportunité pour le Groupe en matière environnementale, sociale, sociétale, éthique et de gestion des chaînes d’approvisionnement et de réseaux de représentation. Cette démarche, en ligne avec les meilleurs standards internationaux et avec les directives de BAM et de l’AMMC, permet de pondérer lesdits facteurs ESG au regard de leur acuité, de leur force normative et de leur potentiel d’impacts, à la fois pour la Banque et pour son écosystème environnemental, social interne, sociétal et de marché. La démarche de double matérialité permet d’étendre l’analyse des risques et opportunités RSE à l’ensemble de la chaîne de valeur sur les thématiques environnementale, sociale et sociétale.

Les résultats de cette analyse sont synthétisés dans la matrice de matérialité de BANK OF AFRICA, dont la mise à jour régulière permet de tenir compte de l’évolution constante et de la pluralité des parties prenantes.

Par ailleurs, avec sa démarche « Positive Impact Portfolio Analysis », BANK OF AFRICA pilote son portefeuille d’engagements, en tant qu’institution financière afin d’optimiser leurs impacts positifs et limiter les éventuels impacts négatifs.